logo de l'Alt
  • La transparence de l'eau
  • Le phosphore
  • L'oxygène
  • Les cyanobactéries
  • La baignade
  • La pêche


Pas toujours limpide…

Pendant l'été et jusqu'en automne, des membres de l'ALT mesurent la transparence de l'eau.

Quand on observe une coloration verte ou brune de la colonne d'eau, la transparence de l'eau est limitée. Et si la lumière fait défaut, la faune aquatique ne trouve plus sa nourriture.

Au lac Trousers la transparence de l'eau est de 2,6 mètres en moyenne. En 2010, la moyenne a été de 2,76 mètres.

À quelques reprises, la transparence a diminué de 0,5 mètre après une pluie abondante. C'est dire l'importance de l'érosion.

mesure de la transparence de l'eau

20 % du nouveau phosphore entrant dans le lac y reste !

Le lac Trousers est de petite taille mais il reçoit les eaux d'un grand bassin versant :
75 millions de m3 d'eau par année. L'eau s'y renouvelle complètement en 14 jours.

Environ 20 % du phosphore qui y entre se dépose au fond du lac. Le reste rejoint la Missisquoi par la décharge, à l'extrémité sud.

Les études de l'ALT ont montré que le taux de phosphore est moins élevé à la décharge du lac qu'à l'entrée. Ce qui signifie que le phosphore ne cesse de s'accumuler au fond du lac Trousers !

On en trouve la plus forte accumulation à la fosse et dans les zones de villégiature ancienne.

La biodiversité est menacée dans ces secteurs du lac.

Quand la teneur en phosphore atteint 2000 mg/kg, seulement 10 % des espèces benthiques (larves d'insectes, vers, moules) vivant dans les sédiments peuvent la tolérer.

À 600 mg/kg, 15 % d'entre elles ont déjà disparu.

 
phosphore dans les sédiments

Mesure de l'oxygène à la fosse du lac

Une biologiste mesure régulièrement le taux d'oxygène dans l'eau — à chaque mètre de profondeur.

Le profil obtenu est un indicateur de l'état du lac.
Quand la croissance des plantes aquatiques est intense, leurs besoins en oxygène le sont aussi et le taux d'oxygène baisse dans la colonne d'eau.

On peut alors « prévoir » la floraison prochaine de cyanobactéries.

En effet, 

  • l'oxygène fixe le phosphore dans les sédiments en l'associant aux minéraux - fer, aluminium ou calcium ;
  • si l'oxygène vient à manquer, le phosphore se dissocie des minéraux. Les cyanobactéries le captent et fleurissent sur-le-champ.
mesure de l'oxygène dans l'eau

En été : l'Érosion

Les cyanobactéries qui fleurissent en été carburent au nouveau phosphore entré dans le lac lors de la crue du printemps. Puis lors des pluies intenses. Les eaux de ruissellement transportent des fines particules de sol... chargées de phosphore. C'est le phénomène de l'érosion.

En fin d'été : la pénurie d'oxygène

Le phosphore accumulé dans les sédiments, c'est une bombe à retardement.

Après la grande période de croissance des plantes aquatiques — consommatrices d'oxygène — la bombe va s'activer en l'absence d'oxygène.

À l'automne : la température

Quand l'eau de surface refroidit, en-dessous, l'eau devenue relativement plus chaude monte à la surface. Ce brassage entraîne dans la colonne d'eau du phosphore des sédiments.

Les cyanobactéries fleurissent donc aussi bien en été qu'en automne.

cyanobactéries


Se baigner, quel bonheur !

Au lac Trousers, les cyanobactéries entravent rarement la baignade. Les éclosions sont localisées et de courte durée. On les contourne ou on attend leur dispersion.

Attention aux coliformes fécaux !

En revanche, nous avons relevé ces dernières années des taux de coliformes fécaux non recommandables pour les baigneurs dans le secteur du Petit Pont jusqu'à l'embouchure de la rivière.

En 2010, la limite admise par le ministère de l'Environnement et du Développement durable
(200 UFC/100 ml) a été dépassée plusieurs fois.

Tant que la source de cette pollution n'aura pas été circonscrite et éliminée, nous recommandons de vous abstenir de vous baigner dans ce secteur.

baigneuses

Des pÊcheurs heureux

Le lac Trousers est le royaume de la perchaude.
Mais aussi de l'achigan à petite bouche et du brochet.

Tôt au printemps, les pêcheurs avisés taquinent la truite.

Les pêcheurs sont priés de

  • ne pas remettre leurs prises à l'eau ;
  • ne pas libérer leurs derniers ménés dans le lac.

Ces appâts risquent de modifier de façon regrettable la faune aquatique.

pêcheurs sur le lac