logo de l'Alt
  • Sols à nu
  • Les sédiments
  • Les plantes aquatiques
  • Les cyanobactéries

Du sol à nu : ce n'est pas naturel !

Dès qu'il y a de l'eau qui coule, les sols à nu sont emportés ! C'est le phénomène de l'érosion.

L'eau coule plus vite sur un sol nu

L'eau n'a pas le temps de s'infiltrer pour renouveler la nappe phréatique.

  • Les puits se tarissent plus vite en période sèche.
  • Les inondations surviennent facilement avec la pluie.

L'Érosion en toutes saisons !

L'érosion de printemps est très vigoureuse : les crues de la fonte des neiges « grugent » les rives non stabilisées par des arbustes résistants.

L'érosion d'été est importante sur les sols mis à nu : nouvelles constructions, nouveaux chemins.

L'érosion d'automne est « traîtresse » : si le lac gèle en période de crue (l'eau monte), les berges se feront râper par la glace pendant la décrue (l'eau baisse), à moins d'être protégées par une végétation solide.

Toutes les saisons sont bonnes pour l'érosion !

tas de terre raviné Érosion vers le fossé

La bonne terre s'en va... à l'eau !

Les particules de sol emportées s'accumulent.

Des deltas de sédiments apparaissent
dans les étangs et les lacs à l'embouchure des tributaires.

Les plantes aquatiques prolifèrent sur ce terreau.

Les rigoles, ruisseaux, fossés aboutissent aux plans d'eau... où qu'ils soient dans un bassin versant.

Delta formé par l'érosion

La formation de grands herbiers

Les plantes aquatiques poussent sur les « coussins » de sédiments à l'embouchure des ruisseaux et de la rivière.

Ces sédiments forment des deltas.

Les plantes aquatiques y prolifèrent parce qu'elles y trouvent les nutriments transportés par l'érosion du bon sol en amont, dans le bassin versant.

Grand herbier

Plantes aquatiques et cyanobactéries avides de phosphore

Le phosphore présent dans l'épaisseur des sédiments nourrit les plantes aquatiques.

L'excès de phosphore présent dans la colonne d'eau provoque l'éclosion des fleurs de cyanobactéries.

Les fines particules de sol érodé transportent le catalyseur de croissance par excellence : le phosphore.

Herbier et fleur de cyanobactéries